Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

"Tout homme bien portant peut se passer de manger pendant deux jours, de poésie, jamais."
--> Baudelaire

Instantané.
Il ne faudrait que quelques instants pour t'ébaucher, comment on dit déjà, en deux coups de crayons, deux coups de cuillères à pot. Et un fatras de mots confus, pour le réalisme des sens*. Il n'y aurait qu'à étaler les différences et constater les dégâts avec un soupçon d'insouciance, d'élégance, hausser les épaules, soupirer et s'épancher en silence sur tout ce qu'il y a d'insensé et de contradictoire là-dessous. Sous les jupes, sous les esprits échauffés, les dentelles froissées, c'est cela oui, hurlons au paradoxe, disloquons les instants et les corps. Qui sais ce que l'on découvrira sous la peau, ce que l'on avisera en se dénudant.


SISINA

Imaginez Diane en galant équipage,
Parcourant les forêts ou battant les halliers,
Cheveux et gorge au vent, s'enivrant de tapage,
Superbe et défiant les meilleurs cavaliers!

Avez-vous vu Théroigne, amante du carnage,
Excitant à l'assaut un peuple sans souliers,
La joue et l'oeil en feu, jouant son personnage,
Et montant, sabre au poing, les royaux escaliers?

Telle la Sisina! Mais la douce guerrière
À l'âme charitable autant que meurtrière;
Son courage, affolé de poudre et de tambours,

Devant les suppliants sait mettre bas les armes,
Et son coeur, ravagé par la flamme, a toujours,
Pour qui s'en montre digne, un réservoir de larmes.


— Charles Baudelaire


Ecrit par LililOu, le Mercredi 22 Février 2012, 00:04 dans la rubrique Effects.

Commentaires :

penseeenvrac
penseeenvrac
08-08-13 à 16:29

pour toi S

S, je ne trouve pas d'autre moyen de te joindre, alors je le fais ici, espérant que tu viennes voir de temps à autres ce qui se passe.


Je voulais savoir comment tu allais. J'ai vu que tu es autoentrepreneuse. C'est cool, ça faisait longtemps que tu en rêvais.
Tu sais, je repense souvent à ce qui s'est passé l'automne dernier, comment j'ai merdé avec toi. J'ai été méchante et honnêtement ça ne me ressemble pas. La L que tu as vu à ce moment ce n'est pas moi, et tu le sais, en 5 ans, je n'avais jamais été comme ça.
Tu sais je voudrais te voir pour m'excuser face à face de tout ce que je t'ai fait, les secrets dévoilés, les menaces, le mépris que j'ai pu avoir pour toi il fut un temps.
Je voudrais pouvoir t'expliquer certaines choses, circonstance qui expliquait plus ou moins ce comportement.
Je voudrais comprendre aussi pourquoi toi ça n'allait pas.

Tu ne m'as jamais laissé l'occasion, à juste titre, pour qu'on parle de tout ça. Tu t'en fou sans doute et me hais aussi je suppose. Laisse moi juste t'expliquer. Laisse moi juste une Heure!

Très Honnêtement, S, Tu me manques. Mais je me doute que ce n'est pas réciproque.

Voilà je mets ma fierté de côté, en t'écrivant cela, surtout ici.
Je ne sais comment te joindre autrement..

En espérant que tu liras ceci S.
Tu sais ou me trouver si tu lis cela..

 
nicomac
nicomac
12-10-15 à 11:44

Très bon choix que ce poème de Baudelaire.